Pour que votre travail porte des fruits.

Obligation d’annoncer pour les aides en culture fruitière

Erntehelfer

Depuis le 1er juillet 2018, les aides en culture fruitière sont soumis à l’obligation d’annoncer les postes vacants. Les aides de récolte entrent dans la catégorie des « aides agricoles ». Mais à la différence de la culture maraîchère, il n’existe aucun type de profession spécial pour les aides en culture fruitière. Pour la FUS, cette inégalité de traitement est injustifiée. La Fruit-Union Suisse est donc intervenue au Secrétariat d’État à l’économie SECO. Les désignations des métiers et des catégories professionnelles servaient à ce jour uniquement à des fins statistiques, mais cela changera à l’entrée en vigueur de la loi sur les étrangers révisée. L’Office fédéral de la statistique lancera donc un programme de mise à jour des catégories professionnelles et des désignations des métiers en fonction des besoins des branches, alors que le SECO ne permettra aucune adaptation des désignations existantes dans un avenir proche.

Le secrétariat d’État informe qu’il est possible de signaler plusieurs postes identiques dans une seule annonce. Nous conseillons de plus d’annoncer dès que possible les postes à pourvoir.

Apprenez-en davantage en consultant ici.