Pour que votre travail porte des fruits.

La Fruit-Union Suisse dit 2x NON

Schweizer Obstverband

Les électeurs et électrices suisses se prononceront le 23 septembre sur deux initiatives populaires. La Fruit-Union Suisse rejette aussi bien « l’initiative pour des aliments équitables » que l’« l’initiative pour la souveraineté alimentaire ».
 

L'Initiative pour des aliments équitables et l'Initiative pour la souveraineté alimentaire poursuivent des objectifs et auront des conséquences similaires. Toutes deux se traduisent par des coûts plus importants, des taxes plus élevées et des aliments plus chers. Elles mettent les consommatrices et consommateurs sous tutelle et limitent la diversité de l'offre. L'Initiative pour des aliments équitables aboutit à une bureaucratie démesurée. Elle est inutile en Suisse et impossible à mettre en œuvre à l'étranger.

L'Initiative pour la souveraineté alimentaire veut même une sorte d'économie dirigée par l’État avec un contrôle des prix et des quantités ainsi que de nouvelles subventions, ce qui aurait des conséquences graves pour l'agriculture suisse. Les deux initiatives enfreignent le droit commercial international et créent de nouvelles barrières commerciales. Elles pénalisent les agriculteurs suisses innovants, les producteurs de denrées alimentaires et les détaillants suisses dans la concurrence internationale et mettent en danger les entreprises d'exportation suisses.