Pour que votre travail porte des fruits.

Variétés de poiriers résistantes au feu bactérien pour les prés-vergers

FRUCTUS, l’Association pour la sauvegarde du patrimoine fruitier présente pour la première fois une brochure sur des variétés de poiriers qui, en raison de leur faible sensibilité à la contamination par le feu bactérien et autres maladies, conviennent à la culture intensive en pré-verger.

Les poiriers à haute tige marquent notre paysage par leur belle prestance en hauteur avec une imposante couronne généralement de forme plutôt pyramidale. Ce sont de précieux éléments de notre environnement cultural et un important espace de vie pour une multiplicité d’oiseaux habitués à nos vergers ainsi que pour beaucoup de petits animaux, insectes, organismes végétaux du genre mousses et lichens.

Toujours moins de poiriers

Au cours des 50 dernières années, plus de 10 mio (env. 85%) de tous les arbres fruitiers à haute tige ont disparu. Et l’effectif des poiriers a plus fortement diminué que celui des pommiers. Le peu d’intérêt économique, le manque de soins et l’extension des terrains à bâtir ne sont que quelques-unes des causes de la disparition des grands arbres fruitiers. Avec l’apparition en force, il y a bien une dizaine d’années, de la maladie dévastatrice du feu bactérien, le nombre des poiriers a encore une fois de  plus baissé drastiquement. Certaines variétés plus particulièrement touchées, comme par ex. les poires typiques à cidre (Gelbmöstler), ont pratiquement disparu en maints endroits.

En général, les poiriers sont plus sensibles au feu bactérien que les pommiers. Par ailleurs, on ne plante que peu de nouveaux poiriers à haute tige. Ce qui, du point de vue de la production, paraît compréhensible, mais cela ne fait qu’appauvrir encore davantage le paysage, le patrimoine des variétés et la biodiversité. Mais c’est aussi au niveau de la matière première des poires à cidre qu’il y aurait bientôt un risque de pénurie: en effet dans la qualité bio, les poires à cidre sont déjà devenues actuellement une denrée rare.

 

Résistance pas uniquement contre le feu bactérien

FRUCTUS a, avec le soutien de PI-Suisse et de Migros-TerraSuisse, composé un assortiment de variétés de poires, qui s’avèrent être de bonne résistance au feu bactérien. Au stade actuel des connaissances, ces variétés peuvent être recommandées pour être plantées comme arbres à haute tige, qui ont leur importance et leur place pour cadrer par exemple dans des projets paysagistes ou autres. En plus du feu bactérien, il faut aussi compter avec la maladie causée par des phytoplasmes responsables d’importants préjudices portées aux poires  (Pear-Decline) et qui représente une menace croissante pour les vieux poiriers.

C’est pourquoi, il a également été tenu compte de cette maladie dans le choix des variétés résistantes.

 

Bases de données de la pratique et du laboratoire

Les bases qui justifient la recommandation de ces variétés reposent sur les résultats de tests de résistance au feu bactérien, effectués à la demande de FRUCTUS auprès de la Station de recherches Agroscope à Wädenswil. En plus de ça, des expériences et des observations culturales pratiques de la part de spécialistes suisses en production de poires ainsi que d’experts de pays voisins et des données indicatives en la matière ont été dûment récoltées et utilisées dans le cadre de différents projets, que FRUCTUS a mis à profit en collaboration avec Agroscope dans le cadre du plan d’action national pour la sauvegarde des ressources phytogénétiques pour l’alimentation et l’agriculture (PAN-RPGAA).

Dans la brochure, il y a des variétés de poires de table ou à cidre ainsi que des variétés qui se prêtent plus spécialement au séchage ou à la distillation. FRUCTUS va continuer à porter son attention sur les anciennes variétés et à étendre/mettre à jour la liste selon possibilité.

La brochure est disponible sur le website http://www.fructus.ch pour téléchargement ou elle peut être commandée auprès du secrétariat de FRUCTUS à Wädenswil, Tél. 058 460 61 02.